Planifier votre voyage à Chiang Rai

La Maison Noire de Chiang Rai ( Baan Dam Museum )

La Maison Noire ou « Baan Dam » en thaïlandais et Black House en anglais, est l’un des bâtiments les plus étranges et les plus intéressants du nord de la Thaïlande. Il n’y a rien de comparable, ce qui en fait un lieu incontournable pour quiconque visite Chiang Rai.

Toiles peintes en rouge sang avec des coups de pinceau noirs tranchants.

Souvent appelé « temple noir », ce bâtiment n’est pas vraiment un temple. Il s’agit plutôt d’un musée et d’un atelier d’art. Sa construction est un mélange d’architecture traditionnelle thaïlandaise et d’un style contemporain et peu orthodoxe. Il ressemble beaucoup à un temple ordinaire de l’extérieur, mais avec un ambiance sombre et mystérieux qui s’étend dès que vous entrez à l’intérieur. Recouverte d’art et d’installations faites d’animaux taxidermistes, la Maison Noire est la plus grande collection au monde de dépouilles d’animaux transformées en meubles et en installations artistiques.

Le temple blanc voisin (wat rong khun) est beaucoup plus connu des touristes et est souvent décrit comme « paradisiaque ». La Maison Noire est son contraire, une construction des ténèbres, remplie de mort. Mais ce n’est pas vraiment un « temple de l’enfer », et il n’est pas conçu pour être maléfique ou effrayant. Venez ici pour voir une extraordinaire vitrine d’art significative qui laisse une forte impression sur chaque visiteur.

Sculpture à la Maison Noir
Dome à la Maison Noir

Art et architecture de la Maison Noire

Plutôt qu’une structure unique, la Maison Noire est en fait constituée d’une quarantaine de bâtiments construits en bois et en métal lourds, de formes et de tailles diverses. Tout est peint en noir et en marron foncé, avec de grandes portes à l’aspect intimidant.

Le bâtiment principal est le plus grand et le plus photographié. À première vue, il ressemble à un temple bouddhiste traditionnel de style Lanna, par sa structure extérieure, ses statues, ses sculptures du Bouddha et des serpents naga. Pourtant, l’architecte a changé de cap par rapport à la norme de quelques manières subtiles et surréalistes, donnant à l’ensemble du bâtiment une aura effrayante. Les pignons sont raides, comme une maison hantée, avec des lames de métal tranchantes aux extrémités. Le visage du bâtiment s’élève comme une menace au-dessus de vous lorsque vous vous en approchez.

Une imposante table en bois s’étend dans la salle d’entrée, drapée de chemins de table en peaux de serpent et de crocodile. D’énormes chaises noires hantent la table comme des invités malveillants. Les murs, les sols et même les plafonds de ce bâtiment et de tous les autres sont recouverts de peintures, de sculptures, d’installations et de meubles faits presque entièrement de peaux, d’os et de cornes d’animaux, ainsi que de grandes toiles peintes en rouge sang avec des coups de pinceau noirs tranchants.

La joie du plein air

Les bâtiments de la Maison noire sont regroupés autour d’un grand jardin. L’extérieur est délicieusement lumineux et apaisant, ce qui contraste fortement avec les bâtiments sombres et leurs ombres à l’intérieur.

Maisons au Temple Noir
Extérieur Temple Noir

Jetez un coup d’œil aux autres constructions intéressantes de la propriété, du bâtiment en forme de baleine qui sert de chambre à coucher à l’artiste et aux autres structures utilisées par les membres de la famille royale thaïlandaise pour la méditation. Dans une zone, un ensemble de dômes blancs futuristes qui ressemblent à des igloos se détache à côté des bâtiments noirs. Il s’agit de l’interprétation abstraite de l’artiste des chedis ou des stupas, les monuments où sont conservées les reliques sacrées dans chaque complexe de temple.

Même les toilettes sont inhabituelles, avec en toile de fond des cornes de buffle et des peaux d’animaux.

Contexte et bouddhisme

Un artiste thaïlandais du nom de Thawan Duchanee a commencé la construction du de la Maison noir en 1976, qui est toujours en cours. Autrefois maison et atelier d’art de l’artiste, la Maison Noire sert aujourd’hui de vitrine à ses œuvres et collections.

Sculpture of Thawan Duchanee

On pense que toutes les œuvres de Duchanee représentent la souffrance humaine due au désir et à la cupidité que le Bouddha a constatée au cours de ses voyages. La mort et la mortalité sont exposées partout, réitérant l’impermanence de la vie qui est au centre de la pensée et de la philosophie bouddhistes. En effet, Duchanee était un bouddhiste fervent, et il est probable que toutes les œuvres exposées à la Maison Noire représentent le cycle de la vie, de la mort et de la renaissance connu sous le nom de Samsara, qui inclut nécessairement la souffrance.

Thawan Duchanee n’a pas toujours été populaire. En fait, son art était autrefois considéré comme très controversé, suscitant des accusations d’irrespect et même d’attaques physiques et de vandalisme à un moment donné. Mais son art a été défendu par certaines personnalités publiques, et Thawan a finalement été reconnu au niveau national pour son talent. Aujourd’hui, on peut trouver ses peintures murales dans les ambassades et les grandes entreprises en Thaïlande et à l’étranger.

La Maison Noire et ses voisins

La Maison Noire vaut bien une visite à elle seule, mais elle gagne aussi en contexte comparatif lorsqu’elle est associée à une visite du Temple Blanc.

Souvent considérés comme opposés, et appelés « Temples du ciel et de l’enfer », ces bâtiments sont bien plus que ce que l’on pourrait croire. Tous deux sont des monuments religieux et artistiques extrêmement importants dans le nord de la Thaïlande. Ce sont d’abord des œuvres d’art et ensuite des pièces d’architecture qui utilisent un symbolisme non conventionnel pour enseigner la philosophie bouddhiste. Et surtout, ils ont tous deux le même but : éloigner l’humanité du désir, de la cupidité et de la souffrance et la conduire vers l’illumination grâce aux enseignements du Bouddha.

Visiter la Maison Noire

Près de cet endroit

buddha statue inside blue temple wat rong seua ten

Temple Bleue

Nos Clients à la Maison Noir